L’histoire du chat noir !

on ne sait pas si c’est une sorcière mais au tout cas le regard d’épice nous envoûte!

Comme vous avez pu le remarquer sur les photos des chatons ils sont tous noirs ! Encore de nos jours, voir un chat noir est considéré par certains comme un mauvais présage. Cette croyance, bien qu’anecdotique au 21eme siècle, repose sur une longue histoire de superstition qui remonte à d’anciens temps et particulièrement au Moyen Age, époque de la « chasse aux sorcières ».

Découvrons ensemble l’origine de cette tradition et pourquoi le chat noir ne nous laisse toujours pas indifférents …

La méfiance envers les chats noirs était déjà présente en Egypte ancienne ! Bien que les égyptiens aient vénéré les chats, la couleur noire était aussi pour eux associée à la mort et au deuil. Ainsi, les chatons noirs étaient mal vus et signes d’une mauvaise fortune à venir.

Dans l’Empire Romain, après l’établissement du christianisme comme religion d’état, le chat a perdu son pouvoir divin et devint une créature maléfique dans l’imagination populaire.

Plus tard, au Moyen Age, le chat noir était considéré comme une incarnation du diable et fut associé à la sorcellerie et à la magie noire. En effet, dans les cérémonies orchestrées par les sectes hérétiques, on offrait en sacrifice au diable un chat noir. Tandis que les satanistes adoraient cet animal, le considérant comme l’incarnation de leur maître Satan !

Sorciers et sorcières, quant à eux, aimaient s’entourer de chats avec lesquels ils disaient partager leurs pouvoirs : durant les nuits de sabbats, cérémonies où étaient tenus des rituels et sacrifices, le démon était représenté par un chat noir.

Ces cultes païens présentant un danger pour le christianisme, c’est naturellement que les chats noirs furent persécutés au même titre que les sorcières, puisque l’on racontait même qu’elles étaient capables de prendre l’apparence de l’animal !

En plus d’être associé à la sorcellerie et aux rites sataniques, le chat noir est vu dans plusieurs cultures comme un présage de mort. De nombreuses légendes existent à ce sujet, comme celle de Gaufrid, inquisiteur de Carcassonne, qui fut retrouvé mort dans son lit en compagnie de deux chats noirs. Ou encore, la légende de la Dent du chat, racontée traditionnellement en Savoie. Celle-ci relate l’histoire d’un pêcheur qui prit dans ses filets un chaton noir. Après l’avoir ramené chez lui pour que le chat débarrasse la maison des souris, ce dernier étrangla toute sa famille !

Toutes ces superstitions ont inspiré certains auteurs, comme Edgar Allan Poe qui écrivit la nouvelle fantastique « Le Chat Noir ». Dans ce récit, l’animal est symbole de perversité et de folie, représentant le « démon » qui ronge le narrateur…

Et la mauvaise réputation du chat noir ne s’arrête pas en Europe : au Japon, la « Légende du chat vampire » raconte qu’une jeune fille promise au fils de l’Empereur se serait faite égorger par un gros chat noir dans son sommeil. Enfin, des légendes de marins rapportaient que jeter un chat noir par-dessus bord risquait de déchaîner la colère des éléments.

 Malgré ce sombre portrait que nous venons de brosser sur le chat noir, il existe des mythes de nature positive à son égard. Par exemple, un mythe breton veut que tout chat noir possède forcément un poil blanc, qui aurait le pouvoir de porter bonheur à quiconque arrive à l’arracher.

Au Moyen Age, bien que l’animal fût détesté, ses testicules étaient utilisés dans la pharmacopée pour la concoction d’élixirs destinés à faire disparaître la douleur, ou encore à faire fuir les démons. Les superstitions qui entourent le chat noir semblent toutes plus farfelues et contradictoires les unes que les autres… Mais le fait le plus paradoxal réside en une croyance africaine : chez les Bantous, le chat – quelle que soit sa couleur – est le seul animal à ne pas être soupçonné de sorcellerie !

Par contre, en Europe, les mythes sur la nature maléfique du chat noir étaient si tenaces que sa réhabilitation fut longue et tardive : il n’a réellement été introduit dans les foyers qu’à partir du 19ème siècle. Depuis, il fait de nombreux adeptes et certains éleveurs se sont même spécialisés dans les races de chat à robe noire comme le Bombay, prisé pour sa ressemblance avec une panthère noire miniature !

Au tout cas nos petites panthères à nous n’apporte que du bonheur à notre maman et nous espérons qu’ils trouveront de bons foyer ! Si d’ailleurs vous connaissez quelqu’un qui cherche à adopter un chaton qu’il contacte « l’espoir des petites pattes ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close